©PHOTOPQR/LE PARISIEN/Claire Guedon ; AUBERVILLIERS, LE 22 AVRIL 2013. Dans les pas de Stephane Fernandes, inspecteur de salubrite au service d'hygiene de la ville d'Aubervilliers.  Dans ce pavillon, trente personnes originaires du Bangladesh paient un  loyer, allant de 80 ? a 400 ? par personne et par mois. (MaxPPP TagID: maxnewsworldtwo393965.jpg) [Photo via MaxPPP]

LUTTE CONTRE LES MARCHANDS DE SOMMEIL

La lutte contre les marchands de sommeil constitue une priorité de l’action gouvernementale s’attachant à protéger les personnes les plus vulnérables.

La loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN) a renforcé les moyens d’action pour lutter contre les marchands de sommeil.

Un numéro unique d’appel téléphonique « info logement indigne »

0 806 706 806

est mis en service pour les locataires victimes d’un marchand de sommeil ou d’un logement insalubre ou pour les personnes qui ont connaissance d’une telle situation.

Ce numéro renvoie les appels vers un conseiller de l’Agence départementale pour l’information sur le logement (ADIL), à l’écoute des personnes pour leur expliquer les démarches qu’elles doivent effectuer.